John Libbey Eurotext

Neurologie.com

Les immunomodulateurs dans la sclérose en plaques Volume 2, numéro 3, mars 2010

Auteurs
Service de neurologie, Fondation Rothschild, Paris
  • Mots-clés : sclérose en plaques, interféron bêta, acétate de glatiramère
  • DOI : 10.1684/nro.2009.0136
  • Page(s) : 57-9
  • Année de parution : 2010

Les immunomodulateurs (interférons, acétate de glatiramère) sont couramment utilisés dans la sclérose en plaques rémittente (SEP RR) depuis une dizaine d’années. Les études récentes apportent plus d’informations sur ces molécules et leur utilisation. Elles sont indiquées dans les SEP rémittentes et leur efficacité respective est comparable sur la réduction de la fréquence des poussées. À partir de la dose efficace, « l’effet-dose » serait minime. Certaines de ces molécules ont une AMM au décours de la première poussée, si le diagnostic est défini selon les critères de Mac Donald révisés (2005). La prescription dans cette indication est à peser au cas par cas, selon l’activité clinique et radiologique de la maladie. Il n’a pas été démontré jusqu’à présent d’effet des immunomodulateurs sur le passage à la forme secondairement progressive ou sur le handicap au long terme.