John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Malaises : spasmes du sanglot, syndrome de réponse paroxystique à la douleur Volume 14, numéro 2, Mars-Avril 2011

Auteurs
CHU Pellegrin, Département de pédiatrie, neuropédiatrie, 33076 Bordeaux Cedex, France
  • Mots-clés : spasme du sanglot, syndrome de douleur paroxystique, gène SCNA9
  • DOI : 10.1684/mtp.2011.0357
  • Page(s) : 92-4
  • Année de parution : 2011

Les spasmes du sanglot sont fréquents, atteignant autant les filles que les garçons. Ils surviennent entre six et 12 mois. La forme blanche est associée aux contextes traumatiques ou douloureux et s’apparente aux syncopes vagales. Les formes cyanosantes ou bleues sont d’un mécanisme plus complexe. Les deux formes sont de bon pronostic. Les syndromes de douleur paroxystique extrême doivent être différenciés des précédents. Ils peuvent survenir chez le nouveau-né, le nourrisson et l’enfant. Ils sont liés à des mutations du gène SCN9A. Des traitements par carbamazépine ont été proposés dans cette forme rare de malaises.