John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

MENU

Le psychologue et les différentes méthodes d’évaluation Volume 3, numéro 4, Juillet - Août 2000

Auteur

Dans le cadre du suivi des anciens prématurés, le psychologue est amené à rencontrer certains enfants et leurs parents à la demande de l’équipe soignante ou de la famille elle-même, lorsqu’une difficulté apparaît. Les motifs de consultations sont variables d’un enfant à l’autre, et selon son âge. On peut toutefois déterminer trois grandes catégories de difficultés : - les troubles à expression somatique (troubles du sommeil et troubles de l’alimentation le plus souvent) ; - les troubles des interactions précoces parents-enfant ; - les troubles du développement au sens large, qui regroupent les grands secteurs de la motricité et de la perception , de l’intelligence et du langage ; Lors des premières rencontres, le psychologue se place dans une démarche d’écoute et d’investigation. Il s’agit d’évaluer la nature des difficultés et de repérer les signes d’appel d’une souffrance psychologique, d’un trouble d’organisation psychique ou mentale, ou bien d’une difficulté relationnelle parents-enfant. Généralement, il est nécessaire d’avoir trois ou quatre entretiens avec l’enfant, dont deux avec ses parents. Il s’agit d’offrir à l’enfant et à sa famille un contexte et une atmosphère qui permettent d’établir une communication véritable reposant sur un échange affectif positif. Une bonne connaissance des modes habituels de communication entre enfant et adulte est nécessaire. Les principaux modes de communication utilisés sont les suivants : - le jeu : jeu de petites autos, poupées, dînette, au cours desquels l’enfant met en scène ses préoccupations, ses fantasmes, s’identifie aux personnes de son entourage ; - le dialogue imaginaire : le prototype en est les marionnettes ; - le dessin : souvent l’enfant dessine spontanément ; - le dialogue traditionnel, enfin, en face à face. L’utilisation de ces divers modes de communication dépend de la psychopathologie de l’enfant et de son niveau de développement. Le psychologue est également attentif à tous les autres modes de communication infra-verbaux (attitudes gestuelles, mimiques, intonation). Dans certains cas pour les enfants âgés de plus de 3 ans présentant des troubles du développement les entretiens d’investigation doivent être complétés par un certain nombre d’explorations complémentaires portant sur des secteurs particuliers du fonctionnement mental. Il s’agit alors de faire un bilan psychologique approfondi.