John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Pédiatrie

Différents aspects de régulation du transport ionique transépithélial dans le contexte de la mucoviscidose Volume 8, numéro 3, mai-juin 2005

  • Auteur(s) : Aleksander Edelman, Janine Fritsch , INSERM U467, Faculté Necker, 156, rue de Vaugirard, 75015 Paris, CNRS UPR 1524/UMR 8104, Hôpital St Vincent de Paul, 82, av. Denfert Rochereau, 75014 Paris
  • Mots-clés : mucoviscidose, cystic fibrosis, CFTR, canal C1 <sup>–</sup>, sécrétion épithéliale
  • Page(s) : 135-49
  • Année de parution : 2005

La mucoviscidose est la maladie génétique et létale la plus fréquente dans la population caucasienne, impliquant un défaut de transport transépithélial d’ions chlorures, C1 . Le gène CFTR dont les mutations sont impliquées dans la pathogenèse de la mucoviscidose a été identifié en 1989. La fonction principale de la protéine CFTR est celle d’un canal C1 régulé par l’AMPc et l’ATP. CFTR est localisé à la surface apicale des cellules épithéliales recouvrant notamment les voies aériennes, le tractus digestif, les glandes exocrines où elle est responsable de la sécrétion transépithéliale de sels et d’eau. De multiples interactions dynamiques au sein de complexes protéiques retentissent sur la stabilité, la localisation et la fonction de CFTR. Outre sa fonction canalaire, CFTR régule par des mécanismes encore incertains l’activité de plusieurs transporteurs et canaux tels que certains transporteurs de bicarbonates, et le canal sodique sensible à l’amiloride, EnaC. Ces nombreuses fonctions régulatrices sont vraisemblablement à l’origine des multiples facettes du dysfonctionnement épithélial dans la mucoviscidose. La variabilité du phénotype de la maladie chez les patients atteints ou chez les animaux invalidés pour le gène CFTR est à l’origine d’une attention particulière pour d’autres classes de canaux chlorures exprimés dans les mêmes tissus, qui pourraient partiellement compense la fonction de la protéine CFTR. Les recherches de protéines formant des complexes avec des canaux C1 apporteront des informations nouvelles quant aux mécanismes du dysfonctionnement du transport des fluides dans la mucoviscidose et éclaireront notre savoir sur le lien entre l’inflammation et ce transport.

Illustrations

Ouvrir l'onglet