JLE

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

TNF-alpha et résistance à l'insuline Volume 3, numéro 1, Janvier - Février 2001

Auteur
INSERM U145, Faculté de Médecine, IFR 50, Avenue de Valombrose, 06107 Nice Cedex 2.

Lors de ces dernières années la progression de l'obésité dans les pays industrialisés est telle que ce syndrome est maintenant considéré comme une épidémie par l'Organisation mondiale de la santé. Ainsi entre 1991 et 1998, la prévalence de l'obésité a augmenté de 50 % aux Etats-Unis. Les dernières études épidémiologiques ont révélé qu'environ 60 % de la population présente un excès pondéral (indice de masse corporelle (IMC : poids en kg divisé par la taille en mètre au carré) supérieur à 25) et parmi celle-ci 20 % serait atteinte d'obésité (IMC supérieur à 30) [1]. En France, environ 30 % de la population présente un excès pondéral et 8 % est obèse [2]. Les raisons de cette recrudescence de l'obésité restent mal connues. Les causes de l'obésité sont multifactorielles, principalement d'ordre génétique, alimentaire et comportemental. L'obésité devient un problème majeur de santé publique. Ainsi, il a été estimé qu'aux Etats-Unis, environ 15 % de la mortalité était directement imputable à un excès pondéral [3]. L'excès de masse grasse induit une insuffisance respiratoire et des complications cardiaques [4]. L'obésité est aussi la cause principale du diabète de type 2 ou non insulino-dépendant. En effet, il existe une forte corrélation entre indice de masse corporelle et résistance à l'insuline [5]. Cette résistance aboutit, chez certains patients, à un diabète et est responsable de diverses pathologies telles que l'hyperlipidémie et l'artériosclérose. Les causes de l'association entre obésité et résistance à l'insuline restent mal connues. Plusieurs facteurs circulants, augmentés lors de l'obésité, tels que la glycémie, l'insulinémie ou les acides gras libres, sont capables d'induire une résistance à l'insuline. Cependant la concentration de ces facteurs est augmentée lorsque l'état de résistance à l'insuline est déjà établi. Ils peuvent donc accentuer la résistance à l'insuline, mais ne peuvent donc pas être responsables de sa genèse. Un autre facteur, le TNF-alpha, pourrait avoir pour fonction de déclencher la résistance à l'insuline lors de l'obésité.