JLE

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Sueurs profuses et paroxystiques chez un hypertendu Volume 3, numéro 4, Juillet - Août 2001

Auteur
Service de Médecine C, CHU d'Angers, 4 rue Larrey 49033 Angers cedex 01, France.

Un homme de 69 ans est adressé en consultation d'endocrinologie par son médecin traitant pour des bouffées de chaleur existant depuis plusieurs années. Les accès sont décrits comme une vague de chaleur très rapide suivie d'une période de 2 à 3 minutes d'hypersudation majeure. Le patient ne peut préciser s'il est pâle ou érythrosique lors des accès. Il ne décrit pas de céphalées, uniquement quelques douleurs de la nuque, associées à une sensation vertigineuse. Les accès surviennent plus de dix fois par jour, y compris la nuit. Il n'est pas retrouvé de circonstance favorisante. Ces manifestations existent depuis l'âge de 50 ans, mais sont devenues de plus en plus fréquentes et invalidantes. Quelques épisodes de diarrhée sont aussi signalés. L'entourage confirme le caractère profus des sueurs, avec nécessité de changer de vêtements. Dans ses antécédents, on note - une cécité (traumatisme oculaire et ophtalmie sympathique) - une HTA - un phénomène de Raynaud lors de la prescription de bêtabloquants - une artériopathie des membres inférieurs - une hernie hiatale - un tabagisme interrompu depuis plusieurs années.