John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique / Endocrinologie

MENU

Imagerie ultrasonore des thyropathies auto-immunes Volume 4, numéro 3, Mai - Juin 2002

Auteurs
Service Radiologie Adulte, Hôpital Necker, 149 rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France.
  • Mots-clés : échographie, auto-immunité, dysthyroïdie, hypoéchogénicité, Basedow, Hashimoto.
  • Page(s) : 178-86
  • Année de parution : 2002

En 20 ans, l'échographie a pris une place de choix dans la prise en charge des pathologies nodulaires thyroïdiennnes. En revanche, elle reste très en retrait dans le diagnostic et la surveillance des pathologies fonctionnelles, en particulier, auto-immunes car l'estimation du volume glandulaire et de l'échogénicité (mal appréciés par les autres méthodes) que permet l'échographie ont finalement un intérêt limité dans ces pathologies. En fait, l'échographiste est à même de donner au clinicien des renseignements importants pour le diagnostic positif et différentiel, la prise en charge thérapeutique (médicale, chirurgicale ou isotopique) et la surveillance des thyropathies auto-immunes (TAI) [1]. Le but de cet article est de préciser l'apport de l'échographie-Doppler à ces pathologies thyroïdiennes auto-immunes.