John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Santé respiratoire des femmes vendeuses de farines de manioc, maïs et soja à Lubumbashi, République démocratique du Congo Volume 28, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2018

Auteurs
1 Université de Kamina, Kamina, République démocratique du Congo
2 Graduate School of Medicine, International University of Health and Welfare (IUHW), Narita 286-8686, Japon
3 Institut supérieur des techniques médicales (ISTM), Lubumbashi, République démocratique du Congo
4 Université de Lubumbashi, Lubumbashi, République démocratique du Congo
5 Institute for Work and Health, Service of Occupational Medicine, University of Lausanne and Geneva CH-1066, Epangiles-Lausanne, Switzerland
* Correspondance

L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence des manifestations respiratoires chez les femmes vendeuses de farines de maïs, manioc et soja avec une exposition aux poussières dans la ville de Lubumbashi, en République démocratique du Congo (RDC). Au total, 370 femmes ont pris part à cette étude dont 183 vendeuses de farines et 187 femmes de la mairie chargées de percevoir les taxes du marché dans la ville de Lubumbashi (groupe contrôle). Les symptômes respiratoires ont été récoltés à l’aide d’un questionnaire standardisé. Le débit expiratoire de pointe (DEP) a été mesuré à l’aide d’un débitmètre de pointe. La prévalence de toutes les manifestations respiratoires rapportées par les femmes vendeuses de farines a été significativement supérieure à celle du groupe contrôle. Le DEP a été significativement réduit chez les vendeuses de farines (342,46 ± 65,62) par rapport aux contrôles (410,89 ± 70,91) (p < 0,05). En outre, la profession des femmes vendeuses des farines a été fortement associée au risque de développer les manifestations respiratoires.