John Libbey Eurotext

Médecine et Santé Tropicales

MENU

Autotest VIH en Afrique : enjeux et défis Volume 28, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
Auteurs
1 École doctorale régionale d’Afrique centrale en Infectiologie tropicale, Franceville, Gabon
2 Faculté de médecine, Université de Bunia, Bunia, République démocratique du Congo
3 Faculté de médecine et de pharmacie, Université de Kisangani, Kisangani, République démocratique du Congo
4 G-Lab, Casablanca, Maroc
5 Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique, Dakar, Sénégal
6 Laboratoire de virologie, Hôpital européen Georges-Pompidou, et Université Paris Descartes, Paris, France
* Correspondance
  • Mots-clés : autotest, VIH, praticabilité, recommandations OMS, Afrique
  • DOI : 10.1684/mst.2018.0777
  • Page(s) : 144-9
  • Année de parution : 2018

Le dépistage de 90 % de toutes les personnes vivant avec le VIH d’ici 2020 est le premier objectif de l’initiative « 90-90-90 » déclinée par l’OnuSida. L’autotest VIH constitue une stratégie complémentaire nouvelle pour le dépistage du VIH au sein de la population générale et des groupes à risque [professionnel(les) du sexe et leurs clients, hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, jeunes adolescents]. En Afrique, les premières études pilotes, principalement menées dans plusieurs pays anglophones, démontrent de bonnes acceptabilité, praticabilité et d’excellentes performances cliniques de l’autotest VIH. Des stratégies novatrices comme la traduction des notices d’utilisation de l’autotest VIH en langues vernaculaires associée à des pictogrammes pédagogiques devront être mises en œuvre et évaluées en Afrique subsaharienne pour le développement de l’autotest VIH.