John Libbey Eurotext

Médecine thérapeutique

MENU

Le déficit et l’insuffisance en vitamine D : spectre clinique et approche pratique Volume 19, numéro 3, Juillet-Août-Septembre 2013

Auteurs
CHU d’Oujda, service de médecine interne, 60000 Oujda, Maroc, Hôpitaux universitaires de Strasbourg, CHRU de Strasbourg, service de médecine interne, diabète et maladies métaboliques, clinique médicale B, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg cedex, France, CHU d’Oujda, service de gastroentérologie, 60000 Oujda, Maroc
  • Mots-clés : vitamine D, prévalence, infection, cancer, auto-immunité, risque cardiovasculaire, dépistage, supplémentation
  • DOI : 10.1684/met.2013.0416
  • Page(s) : 196-206
  • Année de parution : 2013

Le déficit en vitamine D est un désordre fréquent dont le principal tableau clinique est représenté par les manifestations osseuses. Ces dernières années ont connu des avancées considérables dans la compréhension des mécanismes étiopathogéniques et des conséquences physiopathologiques du déficit en vitamine D dont le rôle s’est avéré de plus en plus large et ubiquitaire. Ces avancées ont débouché naturellement sur un élargissement du spectre des manifestations cliniques et a fortiori des indications potentielles du dosage et du traitement préventif et curatif du déficit en vitamine D. Ce spectre dépasse vraisemblablement le cadre de la maladie osseuse et s’étend à d’autres cadres pathologiques, notamment les infections, la dysimmunité, le risque cardiovasculaire, les cancers et la pathologie neurologique. Il n’en reste pas moins que les approches diagnostiques et thérapeutiques devant un déficit en vitamine D demeurent souvent empiriques et dépendantes des expériences isolées des différentes équipes, d’où la nécessité de proposer des recommandations pratiques et claires permettant aux cliniciens d’adopter une attitude diagnostique et thérapeutique bien codifiée.