John Libbey Eurotext

Médecine

Vaccins incontournables : ne baissons pas la garde Volume 13, numéro 3, Mars 2017

Auteur
Ancien chef du service de pédiatrie du CHU de Créteil
membre du Comité technique de vaccination (CTV) et ancien président du groupe des pathologies infectieuses pédiatriques de la Société française de pédiatrie et membre d’honneur de l’AFFMF
4 rue Jean Mascré
92330 Sceaux
* Tirés à part
  • Mots-clés : vaccin diphtérique tétanique coquelucheux, vaccin antipoliomyélitique oral, vaccins anti-Haemophilus, oreillons, rubéole, vaccins antiméningococciques, vaccins antipneumococciques
  • DOI : 10.1684/med.2017.180
  • Page(s) : 123-7
  • Année de parution : 2017

Régulièrement un nouveau vaccin est proposé, alors qu’en France, seuls 3 sont déclarés obligatoires, ce qui à juste titre pousse le public à la suspicion pour les autres, considérés comme de peu d’intérêt.

Par souci de clarification, il nous a semblé utile de hiérarchiser les vaccins disponibles.

Ainsi certains sont absolument incontournables, donc destinés à tous : ce sont les vaccins contre le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, la rougeole et l’Hæmophilus B.

D’autres sont très utiles, mais concernent des maladies moins graves ou plus rares ou destinés préférentiellement à une partie de la population.

D’autres n’ont pas une efficacité élevée. On trouve ici les vaccins contre la tuberculose, les oreillons, la rubéole, les méningocoques, la coqueluche, les hépatites B et A, la grippe, la typhoïde, la rage.

Enfin, certains sont controversés, considérés comme de confort. Nous n’aborderons pas les vaccins traités dans cette revue par d’autres auteurs.