John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Vaccination controversée contre le HPV Volume 9, numéro 8, Octobre 2013

Auteur

L’éditorialiste – indienne – du BMJ fustige l’irrationalité de cette vaccination dans un pays « émergent » tel que l’Inde

Elle rappelle que plus de 23 000 jeunes indiennes âgées de 10 à 14 ans ont été vaccinées dans le cadre du programme international dit PATH, certains commentateurs accusant ce programme de prendre les jeunes indiennes pour cobayes en ciblant une population vulnérable d’adolescentes rurales et tribales et sans système réel de recueil des effets adverses… La commission parlementaire nommée à ce sujet a montré dans les documents donnés aux parents la tromperie sur les avantages du vaccin et une soidisant origine gouvernementale du programme, et accusé le Conseil indien de recherche médicale d’agir main dans la main avec les promoteurs de PATH pour contourner les protocoles d’essais cliniques et d’autorisation de mise sur le marché des vaccins. Qu’il y ait en Inde plus de décès par cancer du col chaque année que dans tout autre pays rend le sujet d’une actualité brûlante. Si l’infection persistante à HPV est le principal agent causal du cancer, le risque de le développer en l’absence de dépistage et de vaccination (2,1 %) en fait « une complication très rare d’une infection relativement commune ». Il reste beaucoup d’inconnues sur l’efficacité réelle du vaccin et la durée de protection conférée, en dehors même du problème de coûts. Il faut en peser les avantages par rapport à des méthodes de dépistage simples, peu coûteuses et efficaces (en Inde : le simple examen visuel du col avec acide acétique par des agents de santé primaire). Il est irrationnel du point de vue de la santé publique de déployer ce vaccin avant d’avoir répondu à 3 questions fondamentales : est-il efficace, est-il nécessaire, estil une priorité sanitaire ?

Jain A. HPV vaccination as a national health priority: no easy answers. BMJ. 2013;347:f5634.

Que retenir pour notre pratique ?
• S’agit-il seulement de la situation de pays émergents ?
• Le frottis trisannuel a montré son efficacité et l’incidence du cancer du col continue à diminuer en France. Quel avantage supplémentaire offre une « vaccination contre le cancer », terminologie qui à elle seule montre l’ampleur de la tromperie ?

Mots clés : Frottis vaginal ; Infections à papillomavirus ; Tumeurs du col de l’utérus ; Vaccination [Papillomavirus Infections; Vaccination; Vaginal Smears; Uterine Cervical Neoplasms]