John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Toujours plus d’incidentalomes : que faire ? Volume 11, numéro 5, Mai 2015

Auteur

Un éditorial analyse les difficultés posées aux médecins et patients par la découverte de plus en plus fréquente d’incidentalomes.

Cet éditorial [1] salue la publication par la société américaine de gastroentérologie de nouvelles recommandations préconisant une attitude moins agressive après la découverte fortuite d’une image de kyste pancréatique [2]. C’est une éventualité fréquente avec une incidence estimée de l’ordre de 3 % (pour une découverte lors d’un scanner) à 15 % (pour une découverte lors d’une IRM). L’incidence des incidentalomes s’accroît ainsi avec l’amélioration des techniques d’imagerie.

L’auteur note que pour cet incidentalome (comme pour d’autres localisations au niveau du foie, du rein, des surrénales, etc.), l’élaboration de recommandations nécessite une information de bonne qualité sur les quatre points suivants :
– avec quelle fréquence ce kyste cache-t-il une lésion cancéreuse ou précancéreuse susceptible de mettre en jeu le pronostic vital ?
– comment sélectionner les patients les plus susceptibles de bénéficier d’une intervention chirurgicale ?
– la chirurgie à un stade asymptomatique réduit-elle la mortalité ?
– le bénéfice de la chirurgie l’emporte-t-il sur ses coûts et ses risques ?
Malheureusement, il y a très peu de données de haut niveau de preuve permettant de répondre à ces questions ; l’essentiel de la littérature consiste en des séries rétrospectives de cas sélectionnés, sans groupe témoin. Aussi l’auteur propose- t-il deux messages minimalistes aux généralistes :
– bien peser l’indication de l’imagerie eu égard à la fréquence des incidentalomes et à la difficulté de définir la conduite à tenir ;
– préférer les recommandations qui prennent en compte le rapport bénéfice-risque des prises en charge et pas seulement les bénéfices.

1- Harris RP. Incidental Findings in the Pancreas (and Elsewhere): Putting Our Patients (and Ourselves) in a Difficult Situation. Ann Intern Med. Published online 25 March 2015 doi:10.7326/M15-0590
2- Vege SS, Ziring B, Jain R. et al. American Gastroenterology Association Institute Guidelines on the diagnosis and management of pancreatic cysts. Gastroenterology. 2015;148: 819-22.

 

Que retenir pour notre pratique ?

• Les recommandations de conduite à tenir devant un incidentalome sont pour l’essentiel fondées sur de bas niveaux de preuve. Eviter l’imagerie inutile et prendre en compte les risques de toute intervention sont des conseils de bon sens.

 

Mots clés : Diagnostic par imagerie [Diagnostic Imaging]