JLE

Médecine

MENU

Suivi des patients chroniques : comment les médecins généralistes installés voient-ils les prescriptions de leur remplaçant ? Volume 11, numéro 8, Octobre 2015

Auteurs

En France, en 2004, près de la moitié (42 %) des motifs de recours au médecin généraliste (MG) étaient le suivi des affections chroniques stables [1]. Ces consultations habituellement appelées « renouvellement d'ordonnance » font le plus souvent l'objet de prescriptions médicamenteuses. La France était alors le premier pays européen consommateur de médicaments, avec une dépense totale représentant 30,3 milliards d'euros soit 486 euros par personne [2]. Or la consommation inappropriée de médicaments est source de possibles effets indésirables et de dépenses évitables.