John Libbey Eurotext

Médecine

Schizophrénie, dépression et toxoplasmose Volume 9, numéro 4, Avril 2013

Auteur
Médecin généraliste, Lyon - www.lucperino.com
  • Mots-clés : dépression ; schizophrénie ; toxoplasmose
  • DOI : 10.1684/med.2013.0958
  • Page(s) : 179-80
  • Année de parution : 2013

Toxoplasma Gondii est bien connu depuis longtemps pour les dégâts qu'il peut causer sur les yeux et le cerveau du foetus lorsque la mère est infectée en cours de grossesse. La primo-infection de l'être humain par ce parasite peut occasionner des troubles mineurs, mais elle passe souvent inaperçue. Très vite, les réactions immunitaires empêchent la prolifération du parasite et il pénètre alors à l'intérieur des cellules et vit sous forme enkystée à l'intérieur de vésicules et à l'abri du système immunitaire de son hôte. On peut être ainsi infecté toute sa vie par le toxoplasme sans jamais le savoir.