John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Première partie : décider, sur quelle "evidence" ? Volume 1, numéro 2, Novembre 2005

Auteurs
S. Taïeb - Département d'imagerie Centre Oscar Lambret Lille P. Vennin - Département de sénologie P. Carpentier - Unité de médecine nucléaire
  • Mots-clés : Evidence-Based Medicine, préférence, décision médicale
  • Page(s) : 90-2
  • Année de parution : 2005

L'Evidence-Based Medicine (EBM) est présentée par ses promoteurs comme un changement de paradigme selon le sens qui a été donné à ce mot par T. Khun [1]. Ce concept est apparu en 1992 dans un article du JAMA [2]. Les auteurs proposaient la formalisation d'un nouveau mode d'enseignement de la médecine reléguant au second plan « la bonne pratique » fondée sur l'acquisition d'un savoir basé sur l'expérience clinique non systématisée et la rationalité physiopathologique au profit de « l'évidence venue de la recherche clinique ». Nous avons préféré dans ce texte garder le terme anglais Evidence-Based Medicine utilisé dans la littérature anglo-saxonne. Aucune de ses traductions françaises (médecine basée sur les faits, médecine factuelle, médecine basée sur les preuves, médecine basée sur le niveau de preuve...) ne nous donne satisfaction. Nous y reviendrons plus loin.