John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Ostéoporose : quoi de neuf en 2015 ? Volume 11, numéro 4, Avril 2015

Auteur
Hôpital Gériatrique de L'Isle-Adam ­Parmain dletonturier@chantepiemancier.fr

L'ostéoporose demeure en France une pathologie manifestement sous-estimée, sous-diagnostiquée et malheureusement sous-traitée au regard du surcoût économique engendré par la prise en charge hospitalière des fractures sévères. Il suffit de s'enquérir des données nationales du PMSI relatives à la fracture de l'extrémité supérieure du fémur pour s'en vraiment compte de manière alarmante. Malheureusement aussi, c'est la dégradation de la qualité de vie des personnes atteintes qui s'explique par l'altération des capacités physiques et fonctionnelles vers un état de dépendance. Cette condition sévit davantage dans la population âgée dont les risques de morbi-mortalité et d'institutionnalisation sont accrus. Améliorer le diagnostic et le traitement de l'ostéoporose avant la survenue des fractures invalidantes se devrait actuellement devenir un véritable défi de santé publique. En dehors du traitement symptomatique à visée antalgique, c'est l'histoire naturelle d'une maladie chronique à la fois évolutive, grave et handicapante qui rappelle l'importance du traitement de fond de l'ostéoporose.