John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Ostéoporose de la femme ménopausée. 1re partie : les objectifs thérapeutiques Volume 2, numéro 10, Décembre 2006

Auteur
Hospices civils de Lyon- Inserm CIC201

L'ostéoporose est une diminution de la masse osseuse, accompagnée de modifications de son architecture, qui commence dès l'âge de trente ans environ et s'accentue chez les femmes après la ménopause, favorisée par la carence oestrogénique. L'ostéoporose, asymptomatique, aboutit à une fragilité de l'os favorisant la survenue de fractures sans traumatisme ou après un traumatisme mineur. Les localisations caractéristiques sont les tassements vertébraux et les fractures du col du fémur, du poignet, de la diaphyse humérale. Les fractures vertébrales passent souvent inaperçues et sont diagnostiquées à la radiographie du rachis, ou se traduisent par une diminution de la taille staturale. C'est la prévention de ces fractures qui motive la prescription, soit en prévention primaire (avant une première fracture), soit en prévention secondaire (après). Le délai de survenue de fractures pose le problème de la durée de traitement (la perte osseuse reprend dès que l'on arrête les traitements, quels qu'ils soient1), et de son moment, dans la mesure où le risque individuel est difficilement évaluable. Ce premier article fait le point sur les objectifs et critères d'évaluation du traitement. Le second article fera « l'inventaire » des médicaments disponibles et des stratégies les mieux validées. Les ostéoporoses secondaires ne seront pas abordées dans cette revue.