John Libbey Eurotext

Médecine

La vasectomie en France Volume 12, numéro 8, Octobre 2016

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
Auteur
Faculté de Médecine Paris Diderot, Département de Médecine Générale, 16 rue Henri Huchard, 75890 Paris cedex 18
* Tirés à part
  • Mots-clés : stérilisation contraceptive, vasectomie
  • DOI : 10.1684/med.2016.123
  • Page(s) : 361-7
  • Année de parution : 2016

Un patient de 36 ans envisage une démarche de stérilisation volontaire. En couple avec une femme de 2 ans son aînée, ils ne souhaitent plus, ni l’un ni l’autre, avoir d’enfant. La possibilité de vasectomie avait déjà été évoquée par son médecin. Il se dit « prêt pour l’intervention car il est maintenant inenvisageable pour lui d’être père ». Il confirme qu’ils en ont bien parlé avec sa compagne et que c’est leur décision à tous les deux.

La stérilisation volontaire, tant masculine que féminine, est-elle officiellement autorisée ? Quelle est la part de stérilisations masculines comparativement aux stérilisations féminines ? Quelles en sont les conséquences ? Y a-t-il des procédures spécifiques à respecter ?