JLE

Médecine

MENU

Inhibiteurs de la neuraminidase : suite et fin ? Cochrane 2014 : enfin les rapports complets des études cliniques... Volume 10, numéro 6, Juin 2014

Auteur
Rédacteur en chef de Médecine jeanpierre.vallee38@sfr.fr

Jefferson et al. publient une volumineuse mise à jour (559 pages) [1] de leur précédente revue Cochrane sur l’efficacité des inhibiteurs de la neuraminidase dans la grippe. Le BMJ du 12 avril en propose deux résumés [2, 3] accompagnés de nombreux articles [4-6]. Toutes les données ont été colligées, GlaxoSmithKline et Roche ayant donné accès sans restriction à la totalité de leurs rapports d’essais. La double approche envisagée dans le BMJ – essais randomisés, données observationnelles – resitue le problème dans le contexte de la « pandémie » de 2009 : « ce qui est inquiétant, c'est que le bien-être des patients a semblé secondaire à toutes les parties prenantes [...] Face à la menace soudaine de grippe pandémique, chacun s'est comporté de façon opportuniste et irresponsable. Les compagnies pharmaceutiques ont exploité une fenêtre de vente rapide. Les autorités de régulation ont approuvé des médicaments sans contrôle suffisant, comme le montre aujourd'hui la Cochrane. Et les politiciens étaient pressés de “faire quelque chose” face à la crise perçue, que ce soit fondé sur des preuves ou pas », ce quelque chose qui a coûté 20 milliards de dollars en stockage de médicaments inutiles, aujourd’hui périmés [6]...