John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Gonarthrose 2015 Volume 11, numéro 8, Octobre 2015

Auteurs

L'augmentation de la prévalence de l'arthrose du genou fait que de plus en plus de patients vivent avec ce handicap douloureux qui peut diminuer considérablement leur qualité de vie. Cependant, les choix thérapeutiques restent incertains. Plus de la moitié des études sur la douleur arthrosique, plus de 80 % de celles qui sont financées par l'industrie, durent moins de 6 mois, alors que l'arthrose est une maladie chronique où les résultats d'essais randomisés d'une telle durée ne reflètent pas nécessairement le long terme. Par ailleurs, nous ne comprenons pas totalement le mécanisme de la douleur arthrosique, entre le rôle périphérique déclencheur inflammatoire/nociceptif et le rôle de sensibilisation centrale à la douleur : de nouveaux modèles de recherche novateurs sont nécessaires. Une compréhension claire du rôle du placebo, de la physiopathologie de la douleur et des préférences du patient devraient être des facteurs clés facilitant la prise de décision partagée dans ce domaine.