John Libbey Eurotext

Médecine

Evidence Based Medicine : critique raisonnée d'un monopole Première partie : aux sources de l'EBM Volume 9, numéro 9, Novembre 2013

Auteur
Médecin généraliste, Lyon

Après des millénaires de fantaisies subjectives, la notion de « preuve » a fait son apparition dans le domaine thérapeutique, il y a moins de deux siècles. L'idée originale, élémentaire et triviale, fut de comparer deux populations de patients : l'une traitée, l'autre non. Puis, avec l'évolution des pathologies prises en charge, avec l'ascendance des statistiques et le développement de la santé publique, les approches populationnelles et probabilistes ont fini par dominer la thérapeutique. Aujourd'hui cette pensée statistique règne en maître sur toutes les publications et tous les enseignements médicaux. Les cliniciens que nous sommes, respectueux de ce progrès incontestable, ont le devoir d'en contraindre la rigueur scientifique et d'en critiquer le monopole. Sinon, nous ne pourrions plus être les garants de l'individualité clinique que nous devons à nos patients.