John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Du bon usage de la densitométrie osseuse Volume 3, numéro 1, Janvier 2007

Auteur
Service de rhumatologie, CHU Dupuytren, Limoges
  • Mots-clés : densité osseuse, ostéodensitométrie, ostéoporose
  • DOI : 10.1684/med.2007.0060
  • Page(s) : 20-3
  • Année de parution : 2007

L'ostéoporose, maladie diffuse du squelette, est caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une détérioration de la micro-architecture du tissu osseux, responsable d'une augmentation de la fragilité osseuse et du risque de fracture. Ces fractures surviennent lors d'un traumatisme de faible énergie (énergie inférieure ou égale à celle d'une chute de sa hauteur, à l'arrêt ou à la marche) ou spontanément. Elles représentent la complication plus ou moins tardive de la maladie. Pour permettre un diagnostic de la maladie à un stade précoce, l'OMS a proposé une définition opérationnelle de l'ostéoporose, basée sur la mesure de la densitométrie osseuse (DMO) par absorptiométrie biphotonique à rayons X (DEXA). Depuis juillet 2006, la DMO, pour certaines indications, est prise en charge par l'assurance-maladie. Ce remboursement doit nous permettre de mieux prendre en charge nos patientes ostéoporotiques à risque élevé de fracture (texte du Journal Officiel du 30-6-2006).