John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Dépistage du cancer du sein. Une bonne intention, une mauvaise théorie, un résultat aberrant Volume 2, numéro 8, Octobre 2006

Auteurs
Hôpital St Antoine, Service de radiologie, Paris

Avec 11 172 décès en France métropolitaine pour l'année 2002, le cancer du sein est un problème de santé publique majeur. Il est responsable de 19 % des décès féminins par cancer et de 31 % des décès par tumeur maligne avant 65 ans. Depuis plusieurs décennies, le dépistage de masse s'est intensifié en France. La taille tumorale au moment du diagnostic n'a jamais cessé de diminuer, pourtant le taux de mortalité désespérément stable est resté de 1980 à 2000. Durant la même période, le nombre annuel de diagnostics de cancer du sein a doublé. Ces constatations interrogent sur le bien-fondé du dépistage et la nécessité d'une quantification du surdiagnostic.