John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Bêtabloquants : des indications qui évoluent... Volume 3, numéro 6, Juin 2007

Auteurs
Hôpital Cardiologique, CHRU Lille

Les bêtabloquants ont d'abord été très logiquement utilisés dans la cardiopathie ischémique pour laquelle ils avaient été conçus. Pritchard en 1964, au cours d'un essai randomisé sur l'angor, découvre un premier effet inattendu, une efficacité antihypertensive, ouvrant ainsi une deuxième indication historiquement majeure. Enfin Waagstein en 1975, raisonnant sur son expérience des bêtabloquants à la phase aiguë de l'infarctus, les utilise pour la première fois chez une patiente en insuffisance cardiaque chronique, jusque-là considérée comme une contre-indication absolue, inaugurant ainsi la troisième indication majeure actuelle. Ce sont ces trois indications dont nous allons successivement retracer l'évolution historique pour conclure sur leur statut actuel respectif.