John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Acupuncture et gonarthrose : quelle efficacité ? Volume 3, numéro 9, Novembre 2007

Auteurs

Cette synthèse américaine « à propos d'un cas » commence par énumérer rapidement les traitements actuels « classiques » des douleurs de la gonarthrose, non pharmacologiques et pharmacologiques.

Elle s'intéresse ensuite particulièrement aux données factuelles concernant l'acupuncture dans cette indication. Une méta-analyse de 13 essais contrôlés versus sham acupuncture (acupuncture à des points non répertoriés dits « fantômes ») a montré une tendance statistique favorable à l'acupuncture pour la douleur (amélioration moyenne chiffrée à 1,54 ; 0,49-2,60) et la fonction (4,32 ; 0,60-8,05) à court terme, restant favorable à plus long terme (entre 6 mois et 1 an), mais l'hétérogénéité des données nécessiterait des études complémentaires. L'auteur de l'article souligne la rareté des effets adverses de l'acupuncture dans cette indication, confirmée par une revue systématique de la littérature anglo-saxonne.


Berman B. A 60-year-old woman considering acupuncture for knee pain. JAMA. 2007;297;15:1697-707.

Commentaires de la rédaction

* L'efficacité de l'acupuncture dans le soulagement de la douleur a été explorée dans de nombreuses indications. Ces «nouveaux » chiffres ne sont pas très différents des chiffres habituellement retrouvés : amélioration probable, causalité incertaine. L'expert interviewé à la fin de l'article est enseignant en médecine de famille et acupuncteur, bien qu'il ne le signale pas clairement (il est le premier auteur d'un des essais référencés).

* Il est toujours difficile de faire la part de ce qui revient au geste lui-même et de ce qui est dû à une optimisation indiscutable de l'effet placebo. Est-ce d'ailleurs si important ?