John Libbey Eurotext

MT Cardio

MENU

Microparticules plasmatiques : marqueurs et effecteurs de l’atteinte vasculaire Volume 2, numéro 6, Novembre-Décembre 2006

Auteurs
Centre de recherche cardiovasculaire, Inserm Lariboisière U689, hôpital Lariboisière, 41 bd de la Chapelle, 75475 Paris Cedex 10

L’activation cellulaire et l’apoptose conduisent au bourgeonnement de la membrane plasmique et à la libération de microparticules (MP) dans l’espace extracellulaire. Ces MP sont de petites vésicules membranaires qui expriment toute une gamme de phospholipides oxydés et de protéines caractéristiques de la cellule d’origine. Les phospholipides chargés négativement et le facteur tissulaire porté par certaines MP leur confèrent un pouvoir procoagulant. Une élévation du taux de MP dans le sang circulant est donc le reflet d’une atteinte cellulaire et témoigne bien souvent d’une pathologie vasculaire ou thrombotique. De plus, les MP sont de véritables vecteurs biologiques capables d’induire selon leur composition, une réponse de type pro-inflammatoire dans le compartiment vasculaire. Une fois libérées, ces MP entretiennent donc un cercle vicieux sous-tendu par les phénomènes d’inflammation et d’apoptose et qui peut faciliter la survenue de thrombose. Une meilleure connaissance de leur composition, de leurs effets et des mécanismes de clairance de ces MP constitue une nouvelle approche thérapeutique dans le contexte de l’athérothrombose.