John Libbey Eurotext

MT Cardio

MENU

L’insuffisance mitrale fonctionnelle : reflet d’une maladie ventriculaire gauche dynamique, mécanismes de repos et d’effort Volume 2, numéro 6, Novembre-Décembre 2006

Auteurs
Soins intensifs cardiologiques, hôpital cardiologique, CHRU Lille, bd du Pr J. Leclercq, 59037 Lille

L’insuffisance mitrale fonctionnelle, souvent silencieuse, complique fréquemment l’évolution des cardiomyopathies ischémiques et non ischémiques en aggravant le statut fonctionnel et le pronostic des patients. Le remodelage local sous-valvulaire ou global déplaçant les muscles papillaires vers l’apex, associé à la dysfonction systolique et fréquemment à la désynchronisation du ventricule gauche, contribue largement à la genèse de l’insuffisance mitrale fonctionnelle. La réduction des forces de fermeture des feuillets mitraux en systole et l’augmentation des forces de traction compromettent la coaptation des feuillets mitraux et engendrent la fuite mitrale. L’aggravation de la fuite mitrale à l’exercice comme au repos doit faire rechercher avant tout une ischémie myocardique active, un asynchronisme myocardique et une élévation des conditions de charge. La cible thérapeutique principale n’est finalement pas la valve mais le myocarde ventriculaire gauche défaillant.