John Libbey Eurotext

MT Cardio

MENU

Comment évaluer le risque cardiovasculaire ? Volume 4, numéro 4, Juillet-Août 2008

Auteur
Pole cardiovasculaire et métabolique, CHU de Toulouse

Le risque cardiovasculaire global (RCV) est estimé soit en additionnant les principaux facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension artérielle, dyslipidémie et diabète), chaque facteur étant considéré comme présent ou absent et étant affecté d’un poids identique, ou en utilisant un modèle (modèle statistique) qui utilise la valeur réelle de chaque facteur de risque cardiovasculaire. Deux modèles ont été validés, Framingham et SCORE. Ils classent les patients par niveau de risque et prédisent le risque cardiovasculaire à 5 et à 10 ans. Leur performance n’a pas été évaluée dans une population française représentative de la population générale. Les modèles dérivés de la cohorte Framingham s’appliquent à un modèle nord-américain et tend à surestimer le risque cardiovasculaire global et un ajustement ou une recalibration sont requises. Les modèles SCORE, validés à partir de cohortes européennes estiment seulement le risque de décès de cause coronaire ou non et proposent deux modèles statistiques, l’un pour une faible prévalence de maladie cardiovasculaire, l’autre pour une prévalence élevée. Les recommandations concernent ces facteurs de risque cardiovasculaire et nécessitent une standardisation en termes de méthodologie utilisée pour estimer le risque cardiovasculaire global (recalibration des scores Framignham et SCORE) et une stratégie de prise en charge à l’échelle individuelle pour la prise en compte des facteurs de risque cardiovasculaire.