John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

Leucémie aiguë et antituberculeux : difficultés thérapeutiques Volume 21, numéro 2, Juin 2002

Résumé : Mme L., 59 ans, est hospitalisée pour la prise en charge d'une leucémie aiguë myéloblastique (LAM). À l'examen d'entrée, la biopsie d'une adénopathie latéro-cervicale cliniquement suspecte ne permet pas de différencier une sarcoïdose ou une réactivation tuberculeuse. Une quadrithérapie antituberculeuse est associée à la chimiothérapie anti-leucémique. Dès lors, il est nécessaire de surveiller la fonction hépatique par des bilans biologiques. Les interactions médicamenteuses potentielles nécessitent de préciser le rythme d'administration de certains médicaments notamment du fluconazole et de la rifampicine. Au bout de trois mois les antituberculeux sont arrêtés devant la négativité des examens microbiologiques. Trente mois après le début de son traitement, la patiente est toujours en rémission de sa LAM.