John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Inscription des interventions pharmaceutiques au dossier de santé des patients Volume 35, numéro 1, Mars 2016

Auteurs
Unité de recherche en pratique pharmaceutique, Département de pharmacie, CHU Sainte-Justine, Montréal, Québec, Canada
* Tirés à part
  • Mots-clés : documentation au dossier patient, intervention pharmaceutique, continuité des soins
  • DOI : 10.1684/jpc.2016.0323
  • Page(s) : 29-34
  • Année de parution : 2016

Depuis plusieurs décennies, on reconnaît l’importance de la documentation écrite des interventions pharmaceutiques, même si une proportion importante de l’activité clinique du pharmacien repose sur une communication verbale. Notre objectif était de vérifier l’inscription des interventions pharmaceutiques dans notre centre. D’abord, par l’extraction des données provenant des journaux de bord des pharmaciens. Ensuite, par la réalisation d’un audit afin de quantifier et d’évaluer la qualité de l’inscription des interventions dans les dossiers patient. Du 1er avril 1997 au 31 mars 2014, les pharmaciens ont effectué en moyenne 29 555 ± 13 034 interventions pharmaceutiques par année. Ce nombre n’a cessé d’augmenter et atteint en 2014-2015, 55 200 interventions pharmaceutiques dont 21 % (11 592) inscrites au dossier patient. Au cours de notre audit, 58,4 % (73/125) des patients avaient à leur dossier au moins une note écrite d’un pharmacien résultant d’une intervention pharmaceutique. Un total de 337 notes a été recensé correspondant à 433 interventions pharmaceutiques. Chacune des interventions portait sur un ou plusieurs des éléments suivants : surveillance de la thérapie médicamenteuse, modification de la thérapie, conseil au patient, gestion d’une interaction médicamenteuse, meilleur schéma thérapeutique possible… Les données recueillies montrent un taux de conformité élevé aux règles de rédaction des interventions. Notre audit suggère qu’un nombre plus élevé d’interventions sont inscrites au dossier patient que ce qui est rapporté dans le journal de bord. Bien que les pharmaciens de notre centre effectuent de nombreuses interventions par année et en consignent une certaine proportion dans le dossier patient, il est nécessaire d’augmenter progressivement la proportion des notes écrites compte tenu du cadre législatif et normatif et de la continuité des soins. Seules les notes écrites garantissent une continuité des soins et une imputabilité des cliniciens.