John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Comparaison et critères de choix des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine Volume 21, numéro 1, Mars 2002

Auteurs
Pharmacie de l'hôpital Haut-Lévêque, avenue de Magellan, 33600 Pessac.

La dépression est une pathologie fréquente, souvent chronique, parfois résistante, et qui constitue un problème majeur de santé publique. La chimiothérapie antidépressive fait appel à plusieurs classes de produits parmi lesquels les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont les plus utilisés. Tous les ISRS présentent une grande sélectivité pour la recapture de la sérotonine, la sertraline étant le plus puissant, le citalopram le plus sélectif et des nuances d'affinité existent avec les récepteurs monoaminergiques. Sur le plan pharmacocinétique, les différences les plus marquées sont relevées au niveau du métabolisme. À part un délai d'action plus long pour la fluoxétine, aucune différence significative n'est observée en termes d'efficacité globale ou de tolérance parmi les ISRS. Malgré une très grande homogénéité, des critères de choix liés aux patients, aux produits ou au type de dépression peuvent être dégagés.