JLE

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

À propos d’un cas d’hypersalivation secondaire à la substitution d’un traitement chronique par clonazépam Volume 32, numéro 2, Juin 2013

Auteurs
Service de pharmacie, Établissement public de Santé Alsace Nord, Brumath, France, Service G06, Établissement public de Santé Alsace Nord, Brumath, France, Service de psychiatrie II, Clinique de psychiatrie, Hôpital civil, Strasbourg, France, Hôpital de Brabois Adultes - CHU de Nancy et Faculté de pharmacie de Nancy, France, Faculté de médecine de Nancy, France

Les cas d’hypersalivation rapportés avec le clonazépam sont généralement liés à des expositions chroniques et/ou des augmentations posologiques. Nous rapportons ici un cas atypique où une hypersalivation est apparue suite à une diminution de posologie d’un traitement par clonazépam lors d’un switch vers le diazépam. Cette substitution a été réalisée suite à l’évolution réglementaire récente sur les prescriptions de clonazépam per os. Le cas présenté est discuté en termes d’imputabilité de la molécule dans l’apparition de l’évènement indésirable et de la pertinence du choix d’une substitution comparativement à un sevrage au clonazépam.