John Libbey Eurotext

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

Cancer colorectal : du consensus moléculaire vers le consensus clinique ? Volume 6, numéro 1, Janvier-Février 2020

Illustrations


  • Figure 1
Auteurs
1 Centre de recherche des Cordeliers INSERM, Sorbonne Université, Université de Paris
Personalized Medicine, Pharmacogenomics, Therapeutic OPtimization (MEPPOT) Team
15, rue de l’École de médecine
F-75006 Paris
France
2 Hôpital Européen Georges Pompidou Pôle de biologie
20, rue Leblanc
75015 Paris
France
* Tirés à part

Le cancer colorectal (CCR) a été l’un des premiers cancers à avoir été caractérisé d’un point de vue moléculaire. Initialement répartis en trois groupes moléculaires (instabilité chromosomique, instabilité microsatellitaire et phénotype méthylateur), les CCR font maintenant l’objet d’une classification moléculaire consensuelle transcriptomique qui permet la catégorisation de la plupart des tumeurs en un des quatre sous-types robustes (consensus molecular subtypes, CMS). Ces groupes sont strictement liés à des caractéristiques biologiques, génomiques et épigénetiques, ainsi qu’aux taux de survie. La classification CMS des CCR représente une avancée majeure dans la compréhension des mécanismes moléculaires à l’origine de la transformation maligne des cellules épithéliales coliques, et ouvre la voie dans le développement d’une approche de médecine de précision dans ce cancer.