John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Vol d’enfants et restitution des identités en Argentine Volume 86, numéro 4, avril 2010

Auteur
Psychologue, psychanalyste, centre hospitalier Sainte-Anne, Service du Dr F. Gorog

L’Argentine a traversé une période de dictature sanglante entre 1976 et 1981 qui a fait 30 000 disparus. Les nouveau-nés des mères « disparues » étaient confiés à des couples liés au pouvoir en place, des « apropiadores », qui effaçaient toute trace de leur identité et les élevaient comme s’ils étaient les leurs. Il y a eu 500 enfants dans ce cas, aujourd’hui jeunes adultes. Les Grand-Mères de la Place de Mai œuvrent pour les retrouver s’appuyant sur des recherches ADN. Pourtant, recouvrer l’identité pour ces jeunes n’est pas vécu de la même façon pour tous : certains ont refusé de se soumettre à la preuve hématique qui aurait prouvé leur identité. Cela pose des questions subjectives et légales complexes. Quelques cas illustreront nos propos.