John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Stress psychologique des sinistrés des inondations de la Somme : une étude exploratoire Volume 79, numéro 4, Avril 2003

Auteurs
Laboratoire de psychologie clinique et sociale, Université de Bourgogne, Pôle AAFE, BP 26513, 21069 Dijon Cedex. Laboratoire de psychologie clinique et sociale, Université de Bourgogne. Laboratoire de psychologie clinique et sociale, Université de Bourgogne. Laboratoire de psychologie environnementale, Université Paris V

L’inondation a été décrite comme une situation de catastrophe pouvant provoquer des atteintes psychiques graves, nombreuses et socialement désorganisantes. Afin d’évaluer les conséquences psychologiques de telles catastrophes, nous avons réalisé une étude auprès de sujets sinistrés des inondations de la Somme qui a eu pour objectif de repérer et de décrire les différentes manifestations émotionnelles, les formes de détresse psychologique, les difficultés rencontrées par les victimes et leur compréhension de cet événement qui a entraîné de nombreuses pertes matérielles et une déstabilisation durable de leur mode de vie habituel. Les résultats montrent que les victimes ont présenté et présentent toujours de nombreuses réactions négatives, en particulier des troubles émotionnels. Trois mois après la catastrophe, les sujets interviewés souffrent toujours de troubles de nature anxieuse (tension, stress, irritabilité) et de troubles du sommeil et 2 sur 19 présentent un état de stress post-traumatique. Toutefois, si l’étude permet de repérer des signes de souffrance psychologique et de vulnérabilité liés à l’impact immédiat et à long terme de cet événement, elle ne permet pas de conclure à la présence de véritables syndromes ou troubles psychopathologiques, d’autant plus que les sujets ont efficacement eu recours à des stratégies actives de faire face.