JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Plus de troubles psychotiques dans les Caraïbes ? Quelles hypothèses trouve-t-on dans la littérature pour expliquer ces résultats ? Volume 98, numéro 8, Octobre 2022

Illustrations


Tableaux

Auteurs
1 Secteur 96G05, Sud Grande Terre, Guadeloupe
2 PH, chef de service
3 Assistant spécialiste
Correspondance : J.-M. Gal

Les résultats des études Santé mentale en population générale menées en Guadeloupe en 2004 et en 2014 révèlent un excès de symptômes psychotiques. Nous nous sommes interrogés sur les raisons de cet excès.

À partir de notre expérience quotidienne dans un service de psychiatrie de Guadeloupe retranscrite à travers quatre vignettes cliniques, et avec l’appui de la littérature spécifique, nous avons tenté d’interpréter au mieux ces chiffres.

Il nous apparaît fondamental de séparer symptôme psychotique et schizophrénie.

Nous sommes parvenus à la conclusion que cet excès de symptômes psychotiques était imputable non seulement aux troubles schizophréniques, mais également à une surreprésentation de la symptomatologie psychotique dans les troubles thymiques et addictifs au sein de la population afro-caribéenne.

Ces conclusions doivent être présentes à l’esprit du clinicien afin de mieux appréhender la symptomatologie psychotique dans le souci de réaliser les choix thérapeutiques les plus pertinents pour le patient.