John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Note sur les symptômes vocaux et verbaux corporels. De la rupture pathologique aux comportements ordinaires Volume 86, numéro 5, mai 2010

Auteur
Maître de conférences à l'Université Montpellier-III, membre du laboratoire Praxiling, UMR 5267 CNRS, Route de Mende 34000 Montpellier.
  • Mots-clés : trouble du langage, maladie de gilles de la tourette, tic, cri, écholalie, coprolalie, symptomatologie neuropsychologique
  • DOI : 10.1684/ipe.2010.0637
  • Page(s) : 423-31
  • Année de parution : 2010

Cet article s'attache à un ensemble de phénomènes vocaux et verbaux irruptifs, non décidés et maîtrisés du point de vue de l'énonciation. Qu'elles soient morbides (symptômes dystoniques de la maladie de Gilles de La Tourette) ou ordinaires (cri du nourrisson, cris, jurons…), ces expressions prennent toutes leur impulsion dans le corps en tension du sujet. Dans ce contexte, les expressions vocales et verbales apparaissent en rupture avec le système de la langue et les régulations interpersonnelles. Elles signent ainsi un rapport au monde qui s'établit sur un mode archaïque, premier et primal, quasi-végétatif et organique, méconnu mais qui pourtant, chez le sujet atteint de la maladie comme chez celui déclaré sain, existe de manière différente mais toujours composée de la même essence, du pathologique à l'ordinaire.