JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Le service public hospitalier est-il soluble dans la tarification à l’activité… et vice et versa ? Volume 83, numéro 7, Septembre 2007

Auteur
Directeur adjoint, Centre hospitalier, Quartier Saint-Christophe, 04 003 Digne-les-Bains Cedex

Le service public était depuis le milieu du XX e siècle au cœur de notre choix de société basée sur la solidarité et l’interdépendance sociale. Il a été, au même titre que les assurances sociales, promoteur d’une citoyenneté nouvelle fondée sur la notion de propriété sociale. L’importance grandissante prise, depuis une vingtaine d’années, par les modes de régulation fondés sur le marché est source de conflit avec cette idée originelle du service public. L’hôpital n’échappe pas à cette contradiction, particulièrement depuis la mise en œuvre de la réforme de son financement. La tarification à l’activité et la révolution culturelle qu’elle implique, notamment en termes de logique gestionnaire et de découverte de la notion de rentabilité, risquent de profondément bouleverser la définition de cette notion aidée en cela par une Europe à la pointe du combat libéral. Les conséquences sont à chercher du côté de la sauvegarde de notre contrat social.