John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

L’addiction à la cocaïne : de l’épidémiologie aux approches thérapeutiques Volume 85, numéro 7, septembre 2009

Auteurs
Centre de recherche et de traitement des addictions (Certa) ; hôpital universitaire Paul-Brousse, AP-HP, Université Paris-XI
  • Mots-clés : cocaïne, addiction, craving, pharmacothérapie, thérapie comportementale
  • DOI : 10.1684/ipe.2009.0521
  • Page(s) : 647-53
  • Année de parution : 2009

Depuis 2005, la cocaïne est devenue un élément essentiel du tableau de la drogue en Europe. La population âgée entre 15 et 34 ans, issue de tous les milieux sociaux, est la plus touchée avec un profil typologique très hétérogène. L’addiction à la cocaïne, trouble plurifactoriel d’installation rapidement progressive, peut être à l’origine de nombreuses complications somatiques, psychologiques, psychiatriques, légales et sociales. Alors qu’il existe, depuis de nombreuses années, différents traitements pharmacologiques pour l’addiction aux opiacés, au tabac ou à l’alcool, aucun traitement n’a été validé pour l’addiction à la cocaïne. Cependant, les avancées considérables de la recherche ont permis de faire émerger différentes pistes pharmacologiques potentiellement efficaces comme certains agents GABAergiques ou dopaminergiques, l’approche substitutive, les agents glutamatergiques et l’immunothérapie (vaccin anticocaïne). Cette approche médicamenteuse ne peut pas s’envisager sans combinaison avec les thérapies comportementales comme la thérapie cognitive et comportementale, le management des contingences ou le renforcement communautaire. Un programme thérapeutique structuré doit distinguer le sevrage de la prévention de la rechute en utilisant différents agents pharmacologiques et différentes formes de thérapie comportementale.