John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

La formation du concept psychiatrique de perversion au XIX e siècle en France Volume 88, numéro 1, Janvier 2012

Auteur
Université Paris VII - Denis-Diderot, centre Canguilhem, REHSEIS, France

Cet article traite de l’émergence du concept de « perversion » en psychiatrie au XIX e siècle. On y insiste sur deux volets. D’une part, le concept psychiatrique de « perversion », contrairement à une vulgate bien établie, ne provient pas du « pervers » théologico-moral, mais dérive d’une notion proprement médicale, qui désigne l’altération des humeurs, puis l’altération qualitative des penchants. On montre comment a pu se constituer peu à peu une clinique des déviations qualitatives des différents penchants au sein du savoir psychiatrique. D’autre part, on montre comment, malgré tout, le concept de « perversion » a permis aux psychiatres de se positionner dans le champ médico-légal en se confrontant au concept « juridico-moral » de « perversité », tel qu’il devient essentiel à la pratique pénale à partir des années 1820. On revient sur cette opposition « perversion/perversité » pour montrer comment émerge finalement, dans les années 1860, la figure du pervers constitutionnel.