John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

Hélène Deutsch (1884-1982) : théorisations sur les troubles psychiatriques des femmes pendant la Première guerre mondiale Volume 83, numéro 4, Avril 2007

Auteur
EA 2374, Centre d’études en psychopathologie et psychanalyse (CEPP), Université de Paris VII-Jussieu, 11 bis, rue Eugène Jumin, 75019 Paris
  • Mots-clés : Hélène Deutsch, clinique de Wagner von Jauregg, troubles psychiatriques de guerre, médecine militaire, histoire de la psychanalyse
  • DOI : 10.1684/ipe.2007.0182
  • Page(s) : 319-26
  • Année de parution : 2007

Hélène Deutsch est médecin. Lors de la première guerre mondiale, elle est assistante à la clinique du professeur Julius Wagner von Jauregg à Vienne. Du fait de la mobilisation des hommes médecins, elle peut accéder à des fonctions plus importantes. On lui confie le secteur des femmes. Elle y côtoie des mères, des épouses ou des filles de soldats et même une femme soldat. À la fin de la guerre, elle termine sa spécialité de psychiatre et commence une analyse didactique avec Freud. À partir de son expérience de médecin à la clinique, elle rédige plusieurs articles. Nous proposons une lecture de ces travaux comme une voie ouverte sur les phénomènes psychiques survenant lors de la guerre chez des femmes et dans des familles.