JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Équipes mobiles de soins conjoints parents-bébé en psychiatrie périnatale Volume 99, numéro 6, Juin-Juillet 2023

Auteurs
1 Praticien hospitalier, Service universitaire de pédopsychiatrie du Pr François Poinso, Hôpitaux Sud de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) CHU Sainte-Marguerite, 270 bd de Sainte-Marguerite, 13009 Marseille, France
2 Praticien hospitalier, Centre hospitalier Valvert, 78 bd des libérateurs, 13011 Marseille
3 Pédopsychiatre émérite des hôpitaux Ancien médecin chef, professeur honoraire de l’École des Psychologues praticiens Psychothérapeute
4 Psychologue, Hôpitaux Sud de l’AP-HM CHU Sainte-Marguerite, Marseille
5 Praticien hospitalier, Hôpitaux Sud de l’AP-HM CHU Sainte-Marguerite, Marseille
6 Chef de service universitaire de psychiatrie infanto-juvénile, professeur à la faculté de médecine de Marseille Hôpitaux Sud de l’AP-HM CHU Sainte-Marguerite, Marseille
* Correspondance : M. Dugnat

La psychiatrie périnatale est clairement définie dans le code de la santé publique par des soins conjoints (parents-bébé) et porte sur les interactions parents-bébé, le développement du bébé, la santé psychique des parents. Les équipes mobiles de soins conjoints, dont les premières datent des années 1990, ont été développées modestement grâce à l’appel à projet de psychiatrie périnatale de 2021 et ceux de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent depuis 2019.

Les deux unités mobiles ici présentées ont été créés dans ce cadre.

La création d’une option tardive pour les internes de psychiatrie, l’apparition d’un acte spécifique aux soins conjoints dans « EDGAR », le contexte de la politique des « 1000 premiers jours » permettent d’espérer un nouvel élan pour ces soins conjoints en France. On pourrait parler d’un investissement à long terme pour l’avenir du pays.