John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Enfants et familles en souffrance : tensions éthiques en pédopsychiatrie Volume 87, numéro 7, Septembre 2011

Auteurs
Professeur de pédopsychiatrie, CHU Besançon, hôpital Saint-Jacques, service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, 25000 Besançon, France, Assistante spécialiste partagée, CHU Besançon, service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, service de médecine légale, 25000 Besançon, France, Praticien hospitalier, CHU Besançon, service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, 25000 Besançon, France

L’éthique dans sa double dimension, d’une part, de bienfaisance (ou de non-malfaisance) et, d’autre part, de respect de l’autonomie des personnes est souvent mise en tension en pédopsychiatrie par des enjeux parfois contradictoires entre les besoins ou les demandes des enfants, et ceux des parents, notamment lorsque ceux ci sont psychiquement vulnérables. Comment protéger l’enfant sans disqualifier ses parents ? Comment concilier l’attention à l’enfant et les soins aux parents, sans mettre en danger l’un ou accentuer le malaise des autres ? L’éthique du soin en pédopsychiatrie ne s’appréhende pas par la nature des décisions, mais plutôt par la démarche qui y conduit. Le travail pluridisciplinaire, essentiel en pédopsychiatrie, vise à mettre en cohérence les besoins et les représentations multiples du (ou des) parents et de l’enfant. Ce travail requiert une éthique qui lui est propre intégrant un juste rapport à l’incertitude et au compromis, une vigilance soutenue concernant la nature des informations partagées, tout en préservant la responsabilité et les capacités de décision de chacun.