John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Démence à corps de Lewy : utilisation de la clozapine dans le traitement des troubles du comportement Volume 86, numéro 6, juin-juillet 2010

Auteurs
CH L.-J.-Grégory, Service de psychiatrie adulte, secteur 4, avenue du Roussillon, BP 22, 66301 Thuir Cedex, Faculté de Médecine de Montpellier-Nîmes, Rue de l'École-de-Médecine, 34000 Montpellier

La fréquence de la démence à corps de Lewy a été évaluée sur des séries autopsiques à 15 à 36 % des cas de démence, ce qui en ferait la seconde cause de démence après la maladie d'Alzheimer. Elle se caractérise par des troubles cognitifs fluctuants, des hallucinations visuelles très précises et un syndrome parkinsonien d'apparition retardée par rapport à la détérioration cognitive. Le traitement des symptômes psychotiques et des troubles du comportement dans cette démence est délicat, les patients présentant une hypersensibilité aux neuroleptiques qui aggravent le syndrome parkinsonien et peuvent induire des états d'agitation aigue. Ces désordres sont néanmoins la première cause de souffrance familiale et d'hospitalisation ou d'institutionnalisation. Or il n'existe pas de véritable consensus concernant le traitement, bien que le choix de l'antipsychotique soit primordial. Nous présentons ici le cas d'un patient ayant développé des troubles du comportement et une agitation sous neuroleptiques. La mise en place un traitement par clozapine à faible dose (25 mg/jour) s'est révélée efficace.