John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Déficit de l’attention/hyperactivité : le point de vue des familles Volume 87, numéro 5, Mai 2011

Auteur
Présidente de l’association HyperSupers TDAH France, 37, rue des Paradis, 95410 Groslay, France
  • Mots-clés : trouble déficitaire de l’attention hyperactivité, trouble du comportement, nosologie, Cim
  • DOI : 10.1684/ipe.2011.0786
  • Page(s) : 375-8
  • Année de parution : 2011

Le trouble déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) est un trouble « neuro-psycho-développemental », ce trouble est le plus prévalent en psychopathologie de l’enfant, avec 5,6 % des enfants d’âge scolaire en France [3]. En l’absence de diagnostic, il entraîne une souffrance à la fois à la maison et à l’école car l’enfant est rejeté à la fois par ses pairs et par les adultes. Les parents sont à l’initiative du diagnostic dans la moitié des cas et ce après un temps moyen d’errance de plusieurs années. Ce diagnostic est porté par des spécialistes après un délai moyen d’attente d’un rendez-vous spécialisé de huit mois auquel s’ajoute un second délai de huit mois qu’une médication soit proposée. Les parents souhaitent une classification qui permette une meilleure compréhension du trouble, qui contribue à aider au mieux leur enfant. Une reconnaissance du handicap cognitif que génère le trouble est nécessaire pour une bonne prise en charge des enfants, afin de leur assurer une intégration scolaire, une insertion professionnelle et une bonne qualité de vie.