JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Corrélats neuroanatomiques des troubles impulsifs dans les états maniaques Volume 84, numéro 2, février 2008

Auteurs
Directeur de recherches au CNRS et responsable de l’équipe Imagerie cérébrale en psychiatrie, Chargée de recherche au CNRS dans l’équipe Imagerie cérébrale en psychiatrie, Psychiatre praticien hospitalier à l’hôpital Sainte-Marguerite à Marseille et chercheur dans l’équipe Imagerie cérébrale en psychiatrie du CNRS, Faculté de Médecine, 27, bd Jean-Moulin, 13385 Marseille Cedex 5

L’état maniaque se caractérise, outre l’altération de l’humeur, par des troubles impulsifs et une désinhibition comportementale, ce qui indique une déficience des processus inhibiteurs cérébraux opérant normalement chez le sujet sain. L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) permet de mettre en évidence les structures cérébrales sollicitées lors de la réalisation de tâches d’inhibition. Malgré la rareté des travaux réalisés dans les troubles maniaques, les données actuelles indiquent que les patients maniaques présentent un net déficit d’activation de la région ventrolatérale du cortex préfrontal lors de la réalisation d’un paradigme d’inhibition comportementale et que des déficits d’activation intéressant d’autres régions persistent à l’euthymie.