John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Conséquences des négligences parentales sur les bébés Volume 88, numéro 3, Mars 2012

Auteurs
Pédopsychiatre des hôpitaux, CNP-CHU, 1, rue Marmontel, 44000 Nantes, France, Centre de santé mentale Angevin (CeSaMe), Sainte-Gemmes-sur-Loire, BP 50089, 49137 Les-Ponts-de-Cé Cedex, France

Les conséquences sur les enfants de violences physiques ou sexuelles sont bien connues. Il en va autrement pour ce qui est de la négligence, moins facile à repérer. Or, nombreux sont les enfants et les adultes soignés en psychiatrie, issus de familles dites à problèmes multiples ou vulnérables, qui ont un passé de négligence de leurs parents envers eux. Qu’est-ce que la négligence ? Comment comprendre que des parents puissent être négligents envers leurs enfants ? Pourquoi la négligence se transmet souvent de génération en génération ? C’est à partir d’une clinique du bébé et de ses parents sur une dizaine d’années, dans une unité spécifique aux zéro à trois ans, que l’auteur propose un point sur la négligence et ses effets sur l’enfant. Après une définition de la notion de négligence et un tableau général des caractéristiques des familles concernées, cet article propose une description des signes observés de souffrance chez le bébé négligé. Ces signes sont mis en lien avec ce que les principaux auteurs ont étudiés sur les parentalités en souffrance et le développement psychocorporel et affectif du bébé. L’accent est mis sur la gravité des troubles sur le développement global de l’enfant en situation de négligence, notamment en s’appuyant sur le concept de dysharmonie évolutive ou état limite de l’enfance, élaboré par Roger Misès.