John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Conflits éthiques autour du diagnostic et du consentement : à propos de la psychiatrie et du diagnostic prénatal Volume 87, numéro 7, Septembre 2011

Auteur
Professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg (faculté de médecine, UDS), Hôpital civil, chef du pôle psychiatrie et santé mentale, membre de l’EA 3424 Irist, équipe « éthique et pratiques médicales », 1, place de l’Hôpital, 67092 Strasbourg Cedex, France
  • Mots-clés : éthique, diagnostic, annonce du diagnostic, information du malade, consentement aux soins, psychiatrie, diagnostic prénatal
  • DOI : 10.1684/ipe.2011.0828
  • Page(s) : 557-66
  • Année de parution : 2011

L’éthique est une discipline philosophique pratique, un travail de la raison humaine, qui conduit à un questionnement pour penser les valeurs d’une action et indiquer comment agir dans le respect d’autrui et de soi-même. L’éthique appliquée est un lieu de confrontations de valeurs entrant en conflit dans une situation donnée, dans une pratique quotidienne, à propos de questions concrètes et éventuellement pour suspendre ou modifier une action. La question du diagnostic, que ce soit en médecine en général, en psychiatrie ou dans des situations cliniques particulières comme le diagnostic prénatal, est traversée par de nombreuses interrogations éthiques qui ne tombent pas du seul fait que la loi impose de le donner. Dans la mesure où cet acte médical s’inscrit dans la relation médecin-malade et qu’il interroge l’identité même de la personne malade et son histoire, le conflit éthique est là et c’est ce qui sera analysé dans cet article.