JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Adolescents, surdoués, suicidaires.Un syndrome de Schopenhauer ? Volume 92, numéro 1, Janvier 2016

Auteur
Psychiatre des hôpitaux PASD, Centre hospitalier de Montfavet, Responsable de pôle, Pôle Avignon Sud Durance, avenue de la Pinède, 84918 Avignon cedex 9, France
Responsable de la Fédération interpoles d’activités psychothérapiques à Médiation Créatrice, avenue de la Pinède, 84918 Avignon cedex 9, France
* Tirés à part

Adolescent, surdoué, suicidaire. Cette triade symptomatique est rencontrée en clinique, faisant écho au cas Schopenhauer. Sa prise en charge nous apparaît relever d’une approche philosophique, renouant ainsi avec les origines de la psychologie et de la psychothérapie : trouver un sens à l’existence.